L’hôtellerie de luxe pose ses valises dans la vallée de La Salle-les-Alpes

Serre Chevalier : le rendez-vous des amateurs de VTT
07/17/2014
La pêche en montagne en lacs d’altitude | Serre Chevalier ?
07/30/2014
Tout

Nichée au coeur de la station de Serre-Chevalier, La Salle les-Alpes élargit son offre hôtelière et accueille deux hôtels quatre étoiles qui viennent tout juste d’ouvrir leurs portes.

C’est une première, puisque jusqu’à présent cette catégorie d’établissements n’était pas représentée dans le village.

De renommée internationale, la vallée de Serre-Chevalier dispose dorénavant d’arguments solides face aux grandes stations de ski de Savoie et Haute-Savoie. Il s’agit là d’un atout non négligeable pour accroître son taux de fréquentation et séduire un nouveau type de clientèle.
« C’est un plus pour la commune et pour la station, il était devenu indispensable de proposer ce type d’hébergement. L’accueil monte en gamme et le panel des offres hôtelières s’agrandit un peu plus » a expliqué Alain Fardella, maire de La Salle-les-Alpes.
Le Rock Noir, situé sur la place de l’Aravet à quelques dizaines de mètres des pistes, a vu le jour après deux ans de travaux, en lieu et place d’un ancien hôtel éponyme (mais sans le « k ») qui a été totalement réhabilité.
« Un jour je suis tombé sur l’annonce d’un hôtel à vendre à La Salle-les-Alpes avec un prix de vente tout à fait correct, je me suis alors dit qu’il fallait foncer » a commenté Didier Rivière, propriétaire de l’hôtel.
L’établissement précédent partait en décrépitude, Didier Rivière a donc entrepris de gros travaux et a fait appel à de nombreuses entreprises locales pour offrir une seconde vie au bâtiment.
« Je suis hôtelier, maître d’oeuvre et décorateur. J’ai ainsi suivi le chantier du début à la fin, et je suis vraiment ravi du résultat » a précisé Didier Rivière. Doté d’un spa, d’une piscine intérieure et de deux restaurants il a tout pour satisfaire une clientèle prestigieuse.

Cet établissement est également une manne pour la population et l’économie locale, puisque trente employés ont été recrutés pour son bon fonctionnement.
Comme l’a expliqué Nadia Causan, directrice du Rock Noir : « Nous avons eu un gros coup de coeur en découvrant les lieux et on a alors décidé de miser sur Serre-Chevalier. Nous avons eu beaucoup d’aides de la part des locaux afin d’aller au bout de ce projet, ça a été très important pour nous d’être aussi bien reçus. »
J.Challier

Vu sur la presse Alpes & Midi

Réserver